Association Humanitaire de l'Allier - Jumelage France Mali

Recherche

Rubriques

Massa Makan Diabaté

Massa Makan Diabaté

, le lundi 7 août 2006

(JPG)
Massa Makan Diabaté

Massa Makan Diabaté était un historien et écrivain malien, né en 1938 à Kita (Mali) et mort 27 janvier 1988 à Bamako (Mali).

Massa Makan Diabaté est issu d’une famille de griots. Son oncle, Kélé Monson Diabaté était considéré comme un maître griot et Massa Makan Diabaté dit devoir beaucoup à son enseignement. A partir de l’âge de 7 ans, il commence sa formation de griot qui sera interrompue par sa scolarisation à l’école française. Il a etudié en Guinée, et à Paris.

Ses premiers livres seront la traduction des épopées malinkées et des contes en français. Sa trilogie romanesque, Le lieutenant de Kouta (1979), Le coiffeur de Kouta (1980), et Le boucher de Kouta (1982) a obtenu en 1987 le Grand prix international de la Fondation Léopold Sédar Senghor. Le gouvernement malien a baptisé deux lycées en son nom : à Kayes (sa région natale) et à Bamako.

Bibliographie

1970 Janjon et autres chants populaires du Mali
1970 Kala Jata
1975 L’aigle et l’épervier ou la geste de Soundjata
1973 Une si belle leçon de patience
1979 Le lieutenant de Kouta
1980 Le coiffeur de Kouta
1980 Comme une piqûre de guêpe
1982 Le boucher de Kouta
1985 L’assemblée des djinns

Le lieutenant de Kouta

(JPG)
Le lieutenant de Kouta

De retour au pays natal après s’être couvert de gloire et de médailles dans la "Coloniale", le lieutenant Siriman Keita pourraitr fort bien couler des jours tranquilles à Kouta. Mais, ne tenant pas en place, ses extravagances et ses lubies ne tardent pas à défrayer la chronique locale. Derrière la gaieté salubre et parfois un peu salace qui préside aux tribulations de ce soldat fanfaron, se dessine peu à peu la figure grave et pathétique d’un homme blessé, auquel la conversion à l’islam donnera finalement sa véritable stature.

Le lieutenant de Kouta est le premier volet d’une trilogie que complètent le Coiffeur de Kouta et le Boucher de Kouta.

Le coiffeur de Kouta

(JPG)
Le coiffeur de Kouta

Dans la petite ville de Kouta, de grands bouleversements s’annoncent avec l’arrivée d’un nouveau coiffeur. le coiffeur en titre, Kempé, un enfant du pays à la verve féconde, voit sa bonne humeur troublée par cette concurrence imprévue. Les notables, les chrétiens, les musulmans et les autorités vont s’affronter dans une atmosphère de drame comique au milieu de ce village pittoresque à la population étonnament active.

Le coiffeur de Kouta est le deuxième volet de la trilogie débutée avec le lieutenant de Kouta.

Le boucher de Kouta

(JPG)
Le boucher de Kouta

Massa Makan Diabaté a tenu la gageure d’écrire une trilogie : Le lieutenant de Kouta, le coiffeur de Kouta et le boucher de Kouta. Il a ainsi jeté les bases d’une littérature nationale malienne avec trois composantes : la fraternité de case où ceux de la même société d’âge s’aiment sans se témoigner ni respect ni égards, l’Islam cohabitant avec les croyances ancestrales , enfin et surtout l’humour.

Textes issus de la page 4 de couverture.

Haut de la page